Archive pour la catégorie 'poèmes'

Douai-le printemps des poètes -du lundi 12 au 19 mars

exposition « reflets et transparence «  avec Judith Debuyn , Catherine Marouset  et Jean-Claude Ourdouille

visite libre de 14h30 à 18h

halle aux draps de l’hôtel de ville

tel 06 14 47 37 00

Publié dans:Douai, expositions, poèmes |on 10 mars, 2009 |Pas de commentaires »

le corbeau et le renard en ch’ti -texte de la fable

Ch’corbiau et chl’Arenard

un biau corbiau tout noir , incrinqué su chin ape

t’nau ben serré din s’bouch un fromache eud’Maroille.

Un jonne finnaud d’arenard ,l’estomac in écharpe ,

Par l’s'entiment guidé , nifla ves ché zétoiles .

« Ah ! Te v’la biète à zailes , ben ché ti qué j’cachau .

A coté d’ti , arnéqué tout in noir

Ché coulons du concours y z’ont l’air ed’pequenauds .

Din l’roucoulate aussi éj’su même prêt à croire ,

qu’eune canchon comme eul tienne , elle laiss’rau ben penauds

Rossignols et magnons qui cantent là tous les soirs . »

A ché mots , ch’corbiau y n’sarsent pu picher

Y comminche à canter in ouvrant tout grand s’biec

Du coup ,  y a sin puant qui comminche à glicher

Et pis qui queu par tierre à côté du fennec

L’agrippeux animal d’mindau que d’l'ingloutir.

« Chi tén ‘veux nin , fifi, tintiquer din l’berdoulle

Di intre deux bouquées ch’ti qui n’faijau qué d’rire ,

N’acoute don point ch’tilal qu t’raconte des cacoules . »

Y a tout d’même eune morale à propos d’not arnard …

A force eud s’in venter , cha a fait l’tour delle  tierre

et y a pu d’aut ‘moniaux que l’arenard a pu s’faire

Ben si a st’heure dz’arenards , te nin vo pu grinmin ,

Ché qu’à trop ouvrir l’bouc y zont tous quervé d’faim .

Publié dans:Ch'ti, poèmes |on 4 novembre, 2008 |Pas de commentaires »

Vidéos et diaporamas . Ma tante Zélie vous fait son cinéma

Ma tante Zélie vous invite à découvrir sa chaîne sur Dailymotion

www.dailymotion.com/aprilmo 

elle vous récitera le corbeau et le renard en ch’ti , vous chantera le p’tit quinquin et vous invitera à vous promener dans les villes et villages du douaisis .

le vieux chien -un poème de l’école primaire

chien perdu sans collier

                               Le vieux chien

 Autrefois , enivré de ses membres robustes ,

Il sautait dans la haie et griffait les arbustes ,

Et ses bonds chaleureux nous fêtaient : aujourd’hui ,

Son âme humble est déjà recouverte de nuit .

Il somnole ; le feu lui souffle sa fumée .

Mais quand nous approchons , sa prunelle embrumée

S’ouvre , il lève vers nous la tête avec effort ,

Et cherche dans nos yeux si nous l’aimons encor.

Abel Bonnard

Publié dans:animaux, poèmes |on 31 juillet, 2008 |Pas de commentaires »

le prince liberateur |
Les Racines Du Temps |
mimilie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Démarrer Une Activité A Dom...
| TOGOMANYA Info des tale...
| émotions